Nous venons d'apprendre que la cour de cassation, malgré une position du procureur de valider notre démarche de recours et appuyant notre démarche de casser le jugement d'Amiens du 11 janvier 2017, celle ci confirme le jugement.

Ce qui veut dire que les condamnations débutent ce jour.

Les condamnations à de la prison avec sursis et 5 ans de mise à l'épreuve et casier B2 s'imposent aux condamnés.

Rien ne peut expliquer une telle décision, notre avocat à la cour etait pourtant confiant ....

Nous étudions un recours devant la Cour européenne des droits de l'homme...

Cette confirmation du jugement de 2017 confirme surtout l'acharnement contre ceux qui luttent et s'opposent à la finance.

Nous sommes déçus mais pas KO, la mise à l’épreuve de 5 ans est un vrai problème pour les militants que nous sommes....

La CGT doit se dresser comme jamais au niveau national pour exiger l'arrêt de toutes les poursuites et en faire un combat national avec la création d'une fédération de La défense des militants, avec des moyens humains et financiers à la hauteur des attaques !!!

Cette condamnation effective est un coup tres dur porté à notre avenir professionnel, c'est aussi cela qu'ils cherchent en voulant nous détruire...

Vive la lutte, nous sommes aussi victimes du manque cruel d'unité, nous allons aller devant la Cour européenne car jamais nous ne lâcherons, nous espérons que les instances vont prendre la mesure de ce que nous subissons et vont nous contacter pour nous aider à financer la procédure européenne ....

WAMEN Mickael Un des 7 condamnés