Le 24 novembre prochain, le procureur de la république d'Amiens a décidé de poursuivre en correctionnel, 8 ex goodyear dont 5 élus CGT.

Malgré le retrait des plaintes, le procureur d'Amiens maintient la procédure devant le tribunal correctionnel.

Cette procédure n'est pas liée au hasard, elle intervient dans un instant où le gouvernement veut faire la peau à ceux qui ont eu ou ont le malheur de contester la casse sociale dans notre pays !!!

Après 2 très longues gardes à vue et des confrontations qui ont donné lieu au retraits des plaintes, nous pensions que nous allions enfin pouvoir tourner la page de ce dur et long conflit .....

Et bien c'est non, 8 d'entre nous sont convoqués pour séquestration, alors que nous savons tous y compris les plaignants qu'il n'y a jamais eu de séquestration, mais une situation de tension et d'explosion à un moment où chacun savait que c'était la fin de nos emplois sur le site de goodyear Amiens nord.

Les élus CGT présents n'ont eu que pour SEUL et unique rôle de gérer cette situation en étant en permanence en contact avec l'extérieur pour organiser y compris la sortie du site sans qu'aucune montée de violence ne vienne détruire tout le travail difficile qu'il a fallu mener pendant cette situation extrêmement délicate ...

Ce ne sont pas 8 ex goodyear qui sont convoqués en réalité mais tous les goodyear, il y a eu dans la salle des centaines de Goodyear présents durant cette période et aujourd'hui c'est 8 qui sont jugés pour des faits qui n'en sont pas !!!!

Le procureur d'Amiens veut démontrer que l'état ne lâchera rien, pourtant depuis le fermeture la souffrance est quotidienne, n'y a t'il pas assez de misère pour en ajouter

Cette procédure est aussi un moyen d'envoyer un message envers celles et ceux qui ont le courage de relever la tête, de combattre les délocalisations, les licenciements, les chantages odieux à l'emploi et tout cela dans des grands groupes qui font des millards de profit !!!

Le 24 novembre 2015 les ex goodyear ont rendez vous avec leur mémoire de combat, ce ne sont pas 8 coupables mais 8 victimes que veut détruire cette justice au service des plus puissants qui ferment des usines et obtiennent des millions d'euros en retour.

Le 24 novembre, nous sommes 1143 a être concernés par cette acharnement, il n'y a plus aucune plainte mais le poursuite est maintenue, c'est donc qu'il s'agit bien là d'une énième attaque en règle contre des ex goodyear ...

Nous devons êtres très nombreux devant le palais de justice à Amiens le 24 novembre 2015 pour venir soutenir nos collègues, amis et camarades ...

C'est 8 là n'ont pas à payer quoi que ce soit de plus que ce qu'ils ont déjà payé, il y a eu assez de vengeance et de gardes à vue qui détruisent des familles, l'acharnement doit cesser !!!

Le 24 novembre c'est vous que vous venez soutenir, c'est les goodyear qui doivent se mobiliser aux côtés d'autres salariés venant de partout en France ....

Ne laissons pas la justice devenir une injustice ...

Le 24 novembre, je suis aux côtés de mes collègues pour eux et pour moi !!!!